Monsieur le Fondateur de la Fondation Institut Dwa Pou Tout Moun, Madame la Directrice de la Fondation Institut Dwa Pou Tout Moun, Mesdames / Messieurs les conseillers de la Fondation, Les représantants des différentes associations et organisations affiliées à la fondation, Chers membres des différentes commissions, Chers Jeunes Ambassadeurs et Ambassadrices

Distingués invités

             C’est avec un cœur rempli de joie que je me présente devant vous à l’occasion de la traditionnelle fête de fin d’année de notre association. C’est toujours une belle occasion de se divertir ensemble et le moment idéal de faire un bilan tant des activités réalisées que des difficultés rencontrées et de présenter quelques  perspectives retenu pour l’année qui s’annonce.  D’ores et déjà, je tiens à saluer le courage, le dévouement de plus d’uns qui ont contribué à animer la vie associative autour de Dwa pou tout moun.

 

Aujourd’hui, ce comité achève la première année de son mandat de trois ans et est heureux d’en partager avec vous les moments les plus forts.  D’abord, il convient de rappeler que l’association des jeunes ambassadeurs de l’institut dwa pou tout moun a pour objectif principal  de faire la promotion des valeurs, principes, et objectifs de la Fondation Institut Dwa pou tout moun.  D’une manière plus concrète, elle vise à encourager les jeunes à s’impliquer davantage dans des activités civiques conduisant à l’émergence d’une société plus solidaire,  de contribuer à l’épanouissement des jeunes haïtien en général et de ses membres en particulier.

 Certes, ils sont nombreux les travaux qui avaient déjà été réalisés par l’association dans le souci de permettre l’intégration de jeunes dans la vie nationale. Pourtant, vue la conjoncture dans laquelle ce comité avait été élu, il était impératif, dans un premier temps, de faire une restructuration des diverses commissions.  En ce sens, le comité exécutif a eu à rencontrer les différentes commissions dans le but de dynamiser l’association et cela a apporté ses fruits.  Ses membres ont aussi rencontré les conseillers de la fondation ainsi que les membres fondateurs de l’association afin de leur faire part du plan d’action établi et de solliciter leur support indispensable.

Aujourd’hui, JAIDPTM  est une association dynamique, qui compte environ 1200 membres dans la zone métropolitaine avec des chapitres établi dans différents départements.

 D’une manière générale les activités ont lieu chaque semaine lors des vendredis des jeunes ambassadeurs.  Pour faire autrement, nous avons stimulé la participation active et constante de tous les jeunes. Ainsi, le comité s’est donné comme priorité de tenir le calendrier d’anniversaire des membres afin de fêter avec eu et de leur montrer combien ils sont importants. Par ailleurs, les membres  des diverses commissions ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour créer une atmosphère agréable au sein de l’association.

Dans le souci de continuer le partage du savoir, nous avons priorisé l’éducation par les paires.  En ce sens, nombreux furent les débats, les causeries, les activités de réflexions qui ont servi à développer l’esprit critique chez les jeunes et la curiosité intellectuelle. De plus, en prélude de la journée internationale de la jeunesse, nous avions eu une causerie sur la situation des jeunes en haiti.  A la fin du mois de mars, dans le souci de rehausser les valeurs citoyennes, nous avions discuter autour du thème : 1987-2007, 30 ans de l’élaboration de la constitution de 1987.  En mars, ont avait soulévé des débats sur la fête de paques et la disparition de certaines valeurs traditionnelles. Et en juillet, notre conscience citoyenne nous obligea à soulever les discussion sur : 1915-2016, un centenaire de domination en haiti. Le vendredi 28 octobre, journée internationle de la langue créole, on a discuté sur la langue créole. Tout ce pour dire, que nous avions eu une année riche en information, en terme de formation pouvant aider nos jeunes ambassadeurs `à meubler leur esprit, car, les vendredis des jeunes ambassadeurs constituent aussi un espace d’épanouissement intellectuel.

Par sur croit, nous avons mis l’accent  sur l’aspect formatif avec une pléiade de conférences sur divers sujets donnés soit par les conseillers de la fondation soit par d’autres intervenants : Mr. Esope Mompremier nous avait gratifié d’une intervention, sur la sécurité personnelle, Mr. Jean Eric Dimanche, nous a éclairé sur la fiscalité et l’organisation de l’administration publique en Haïti. Mme Daniella Leroy  avait intervenu sur la santé alimentaire, et Mr. Jean Paul Ceant,  avait fait une causerie sur le mariage et le divorce au regard de la constitution haitienne. Et pour finir nous avions eu une conférence avec le Dr. Evellaird Narcisse sur Jeune et VIH/SIDA.

Outre ces activités les sorties sont aussi très prisées. Ainsi, le 1er Mai, journée symbolique pour les travailleurs, nous avions eu une journée de reflexion à Kenscoff sur la problématique du travail en Haiti, une activité appreciée par les jeunes et qui a contribué a soudé davantage les liens dans le processus de la vie commune.

Afin de favoriser l’épanouissement des jeunes, en Avril avec le support d’un conseiller de la Fondation, en l’occurrence Mr. Jean Paul Ceant,  nous avions  avec nous au vendredi des jeunes ambassadeurs le  Chanteur de KREYOL LA, Joseph Zenith Junior surnommé : Ti djo, dans le souci de nous parler de sa reussite tout en stimulant nos jeunes talents à continuer le chemin, car le succés n’est pas donné, mais, il est le fruit du travail consenti, pour répéter le chanteur. Dans ce même ordre d’idée le 25 novembre, nous avions eu l’honneur de recevoir Tamara Bertrand dit Quenn bee à l’association ce fut une reussite.

De plus il importe de souligner le travail de recherche au quel les membres des Jeunes Ambassadeurs ont eu l’opportunité de participer à la production de deux documentaires réalisés par la Fondation.

          Le premier travail de recherche à Leogane  afin de voir quelles sont les interventions faites pour améliorer les conditions de vie de la population six (ans) après le séisme devastateur de 2010. Le deuxième, un travail de recherche en Republique  Dominicaine, sur la participation de la population haïtienne à la fête de Notre Dame d’Altagrace à Higuey, un point de raprochement entre les deux peuples.  

                     

          Nous sommes fier de nos réalisations à Dwa Pou Tout Moun !

 Toutefois, nous sommes conscients, malgé ce travail consenti par le comité exécutif de concert avec les différentes commissions quil reste beaucoup a faire afin d’atteindre l’objectif de nous etablir comme une association à rayonnement national au sein de la jeunesse haitienne.  

Pour la continuité de ce travail combien important pour la communauté juvenile haitienne, nous avions de nouvelles perspectives pour l’année 2017. D’abord, nous proposons, le 7 janvier 2017,  un travail de terrain, sur la situation actuelle des zones qui furent frappées par le séisme devastateur du 12 janvier 2010, 7 ans après afin de pousser les recherches et les débats sur la question. Il est aussi évident qu’un travail de terrain est nécessaire sur les zones touchées par l’ouragan Matthieu.

          Comme à la coutumé, le 12 janvier, nous aurons une conférence sur comment agir avant, pendant, et après une catastatrophe. De plus, nous tenons à faire une reflexion sur la fête des philosophes le 29 janvier, en prélude du saint valentin, le 12 février de concert avec la fondation, nous aurons notre traditionnelle débat sur le thème : « Un partenaire pour la vie, un choix responsable. » En outre nous comptons innover , au cours du mois de fevrier nous proposons une génie interscolaire de concert avec la Fondation.

        En somme, nous ne saurions finir sans remercier tous ceux et celles qui ont placé qui ont contribué à faire de cette année une réussiteleur confiance dans  ce comité en général et à moi en particulier comme Président de l’association. Nous tenons à remercier la Fondation pour son grand support, ainsi que les membres des différentes commissions surtourt les commissions : culturelle, communication, et logistique qui ont fait un travail formidable pour la reussite des activités au cours de l’année. Nous remercions tous les jeunes ambassadeurs d’avoir contribué à tenir en hauteur estimable notre flambeau. Nous remercions  spécialement aussi  tous ceux et  celles qui ont œuvré pour que cette activité soit possible. Soyons toujours des jeunes ambassadeurs, travaillons toujours à l’épanouissement et à l’intégration des jeunes dans la vie sociale haitienne. 

        « c’est un grand jour pour JAIDPTM,  Longue vie aux jeunes ambassadeurs » joyeuse fête de fin d’année à tous !

                                                                 Merci

Comments

comments

Laisser un commentaire